Accueil » Stockage en ligne » 7 conseils pour ne pas se faire hacker ses photos dans le cloud

7 conseils pour ne pas se faire hacker ses photos dans le cloud

De nombreux buzz ont déjà eu lieu avec comme sujet des célébrités se faisant voler des photos où elles apparaissaient dénudées, le tout à cause d’une faille dans le service de stockage. C’était le cas avec iCloud utilisé notamment dans les Iphone de chez Apple.

Plusieurs problèmes apparaissent, notamment la confiance dans ces systèmes de synchronisation et le fait de délibérément faire des photos de ce genre avec son smartphone. Mais nous nous attarderons plutôt sur le premier 😉

iCloud, Dropbox et Google+, pour les plus populaires, permettent de synchroniser automatiquement les photos de son smartphone (ou tablette) vers le cloud. Les avantages sont nombreux pour ces système de synchronisation :

  • avoir toujours une copie de ses photos dans le cas d’un vol d’appareil
  • pouvoir avoir accès à ses données depuis n’importe quel autre appareil

Mais l’inconvénient principal reste la sécurité des données. Celles-ci ne sont pas chiffrées et pourraient donc être accessibles par des gens malintentionnés. Comprenez que si les données sont chiffrées (comme le fait le service de stockage SecureSafe par exemple), celles-ci sont inutilisables par quelqu’un d’autre que vous.

7 conseils pour ne pas se faire hacker ses photos dans le cloud

Cela vous promet dès lors une certaine sécurité dans les données que vous synchronisez entre vos différents appareils. Pour sécuriser vos différents appareils, vous pouvez avoir recourt à des logiciels comme Cryptomator qui sont disponibles aussi bien pour Windows, Mac, iOS et Android et qui chiffre vos données lors de leur envoi. C’est un moyen sur de faire véhiculer vos données d’un appareil à un autre via le cloud et empêcher de se faire hacker.

7 conseils de sécurité pour les données du Cloud

Voici donc des conseils de prudence pour éviter que l’on vous vole vos données :

  • Avoir recourt à des mots de passes complexes (majuscules, chiffres, caractères spéciaux)
  • Utiliser des mots de passe différents sur le maximum de services
  • N’enregistrer pas vos mots de passe dans vos navigateurs
  • Adopter la double authentification
  • Chiffrer vos données avant de les mettre dans le Cloud
  • Réfléchir avant d’envoyer des données sensibles dans le Cloud
  • Dans le cas extrême : empêcher la synchronisation pour ces applications (mais les données ne seront pas sauvées)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *